Rechercher
  • Ingrid

Cycle féminin: attention tabous!

Hier était la journée internationale des droits de la femmes; et si à cette occasion vous faisiez le point sur votre force féminine ultime: votre cycle !

Un sujet tabou? "chut ne parle pas trop fort!" Alors oui il est urgent d'aborder le sujet dans ce cas.

Le but ici n'est pas de critiquer la contraception chimique mais plutôt de valoriser la connaissance de son corps et le respect du cycle naturel. La pilule contraceptive ou les stérilets ont le mérite d'avoir contribué à l'émancipation de la Femme, en lui permettant la maîtrise de son corps, sans y penser (ou presque)et ainsi exister autrement qu'en tant que mère, aller s'exprimer dans un travail à l’extérieur du foyer familial, à l'égal de l'Homme (OK il y a encore du boulot!). Ces méthodes contraceptives d'accès facile sont l'aboutissement de combats de femmes militantes qui ont voué leur vie à la liberté des femmes.


Avoir le choix


Mais aujourd'hui cette "liberté" n'est -elle pas devenue une obligation?

Est-ce normal que pour une femme qui enchaîne les différentes pilules car les maux de têtes et les douleurs aux seins reviennent régulièrement , la seule alternative proposée est le stérilet, qu'il soit en cuivre ou hormonal; qu'à aucun moment , ou trop rarement en tout cas, le choix du naturel et de la connaissance de soi ne s'invite pas dans la conversation? Est-ce normal que nos jeunes filles , dès leur premières règles "pensent pilule", ou leur mère pensent pour elles d'ailleurs, pour régulariser leur cycle, pour avoir moins mal,bref , pour museler tout de suite cette nature que l'on ne veut pas avoir à subir.

"Subir"... il suffit de voir quelles sont les expressions utilisées pour évoquer les menstruations pour comprendre le problème: "avoir ses ragnagnas", "ses bidules", "les anglais débarquent", "alerte rouge", "les chutes du Niagara", "être indisposée", "la saison des torpilles" (vous ne verrez plus vos tampons de la même façon avec cette expression!).Cette partie de notre vie de femme est véhiculée de façon si négative dans le langage populaire!Combien de mères font l'éloge de cette féminité et transmettent à leurs filles l'honneur d'être une femme et de vivre ce pouvoir de l'expression de la vie?

La liberté c'est avoir le choix: mais pour avoir ce choix encore faut-il enseigner aux femmes, et celles en devenir ,ce qu'elles portent en elles: un cycle de vie incroyable qui, si l'on prend le temps de l'écouter et de l'observer se laisse apprivoiser et permet de vivre sa féminité dans le respect de son corps et dans la confiance; car une femme qui "sait", qui connait le fonctionnement en temps réel de son cycle est une femme qui a confiance en elle.

En tant que femme, en tant que mère d'une jeune fille merveilleuse, en tant qu'infirmière et en tant que naturopathe je fais le choix de faire connaître au plus grand nombre cette voie et j'accompagne qui le souhaite sur cette terre inconnue qu'est notre cycle féminin. Au fil des prochains articles je vous dévoilerai un peu plus sur ces méthodes naturelles de régulation des naissances, mais également comment mettre à profit nos humeurs cycliques et changeantes justement.


Je vous souhaite une belle et bienveillante réflexion sur votre féminité

Belle et lumineuse journée





12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout